vendredi 25 décembre 2015

L'argentique et le numérique

Un clin d'oeil à l'opposition de l'argentique et du numérique.

Konica FT-1
Kentmere 400
HC-110 (B)


.

JFK et l'Empire

Voici un condensé du contexte dans lequel j'ai l'impression que John F Kennedy a été assassiné.

Le hasard de ma navigation sur le net m'a fait tomber sur un clip de l'Américain Anton Chaitkin. Ses propos  donnent selon moi un aperçu lucide des forces en présence, celles voulant protéger les valeurs républicaines remontant à la fondation des États-Unis d'Amérique (JKF) et celles cherchant à créer un empire (pouvoir parallèle utilisant la CIA et, secondairement, le FBI et la mafia).

J'aimerais croire que cette théorie tient la route.

À vous de voir.

(les propos sont tenus en anglais)



.

mercredi 25 novembre 2015

Pensées

- La pauvreté engendre souvent la mesquinerie; la richesse, encore plus...

- Le Québec est gouverné PAR des Libéraux POUR des Libéraux.

- Quand John F Kennedy a été assassiné, il a revécu la tragédie de César, à la différence que c'est LBJ qui jouait le rôle de Brutus. Incidemment, au même moment, l'Amérique est passée de la république à l'Empire sans annonce officielle. Ça fait déjà 52 ans et quelques jours...



 .


samedi 8 août 2015

Technologie selon Einstein

"Il est hélas devenu évident aujourd'hui
que notre technologie a dépassé notre
humanité."

- Albert Einstein





.

samedi 18 juillet 2015

La bêtise et le cellulaire

C'est une anecdote.

J'étais dans une salle de cinéma à regarder un film bio sur Steve Jobs, le fondateur d'Apple.

Quand on parle d'Apple, on parle bien sûr d'ordinateurs mais aussi de cellulaires.

Bref, de technologie numérique.

J'ai toujours eu un réflexe de méfiance envers le numérique. Si notre vie s'en trouve "améliorée", quelque part, cette technologie créé des dommages collatéraux dont on ne soupçonne pas l'ampleur. D'abord, les gens en viennent dépendants et développent une passivité dont ils se départissent difficilement. Ensuite, beaucoup d'emplois disparaissent, l'automatisation prenant la place de travailleurs. En fait, la vie moderne a considérablement changé avec la montée du numérique.

Mais on n'en est pas à la première transition de ce genre. Il y a eu l'ère du charbon, de l'électricité, sans oublier celle du bronze, etc.

Quoi qu'il en soit, j'ai toujours eu l'impression qu'à mesure que l'humanité marche dans le filon technologie, je sens que la bêtise trace un sillon encore plus profond.

 

Pour en revenir à l'anecdote en question, i.e. la projection du film sur Steve Jobs et ce qu'il représente, j'avais comme voisin un inconditionnel de cette nouvelle secte. Il était accompagné de sa compagne et n'arrêtait pas de faire des commentaires sur le film.

J'ai eu beau lui faire comprendre qu'il dérangeait, mais il n'en faisait rien.

Mieux, il n'arrêtait pas d'allumer son cellulaire, entre ses échanges avec sa compagne, comme pour bien faire comprendre qu'il était au fait de cette technologie et que, forcément, il était quelqu'un d'intelligent.

Il laissait même sur l'accoudoir de son fauteuil le cellulaire avec son écran allumé sans s'en servir! Était-ce une autre manière de signaler qu'il était possesseur d'un pouvoir magique?

Mon mépris à son endroit était incommensurable. Et le sien tout autant.

Pourtant, moi aussi j'ai un cellulaire intelligent, moi aussi j'ai une caméra numérique et j'ai, bien entendu, un ordinateur...

Et pourtant, je ne crois pas être un imbécile fini. ;)

.